Imprimer cette page
Lotus soutient SOS Villages d'Enfants

16891017

SOS Villages d'Enfants

Notre projet

Une action commune en faveur de l’hygiène pour les populations les plus démunies à Madagascar

Le contexte

Carte de MadagascarLe « Plan d’urgence Grand Sud » de SOS Villages d’Enfants

La sécheresse frappe tous les ans une grande partie de l’île de Madagascar. Faute de pluie, les cultivateurs ne peuvent suivre à temps le calendrier agricole, et la famine, « KERE » en malgache, frappe plusieurs régions de Madagascar surtout la partie sud.
Le Kéré est un phénomène cyclique de 3 à 4 ans et les phénomènes d’inondations se présente tous les 10 ans Pour lutter durablement contre le kéré, la seule issue est le développement communautaire versus l’assistance qui ne rend pas autonome les bénéficiaires des dons.

Le programme SOS villages d’Enfants d’urgence Grand Sud a démarré en février 2011, après le passage du cyclone Bengiza dans le sud de l’île. L’action de SOS villages d’Enfants s’est concentrée sur les zones plus touchées par le cyclone: les 6 districts d’Androy.
Le but était de favoriser le retour à un niveau acceptable d’autosuffisance alimentaire des ménages les plus vulnérables, sinistrés par le cyclone et la restauration des aspects essentiels de leur mode de subsistance.

 

Actions réalisées à Toliary (Tuléar)

Le plan d’urgence s’articule en 3 étapes :

  1. « Vivres pour vivres » : mise en place de systèmes de distribution de vivres et des semences pour les familles les plus vulnérables (personnes sans abri, femmes seules, enfants…).
  2. « Droit à la vie et au développement » : permettre l’accès à ces populations aux soins, à la santé de base, à la PMI (Protection maternelle et infantile), aux AGR (Activités Génératrices de Revenu) et à l’éducation.
  3. « Droit à la gestion de son existence » : pérennisation des projets mis en place à travers le programme « Grand Sud de lutte contre le Kéré ».

 

Les besoins

Avec la sécheresse et la rareté de pluie, l’abreuvement et les pâturages sont insuffisants jusqu’au mois de Décembre et les animaux sont fragiles durant cette période. Or, l’agriculture et l’élevage sont les activités principales des gens du sud et l’élevage tient une grande place dans la vie des paysans agriculteurs. De plus, pour les gens du sud, les bœufs jouent également un rôle social et économique (épargne).

Ces situations précaires sont accentuées par le manque d’eau potable pour populations et pour les animaux. L’accès à l’eau potable est le problème majeur dans la région d’Androy. Malgré les petits puits construits par les populations avec l’aide de l’ HIMO (programme de création d’emplois) et financés par SOS Villages d’Enfants, les besoins en eau sont largement insuffisants. En effet, les populations font 4 à 6 Km pour chercher l’eau et dans certaines régions, l’eau des puits est périssable, avec une absence totale d’assainissement. Les Blocs WC-douches et lavoirs sont des choses inconnues pour ces populations qui n’ont pas accès à l’hygiène et l’eau potable.

sos-projet

Les conséquences

Bornes fontainesL’insalubrité causée par l’absence des WC à l’école et au village, accentuée par l’inexistence de dépotoir d’ordure et le manque de bornes fontaines donne l’aspect sale des villages et est à l’ origine des maladies très rependues comme le paludisme, les toux et diarrhées.

Après chaque pluie, la population ramasse de l’eau qui stagne dans les ruelles boueuses.

 

 

L’insuffisance ou l’inexistence des puits a de nombreuses conséquences sociales et économiques :

  • Perte de temps pour aller chercher l’eau notamment chez les enfants qui sont généralement préposés à cette corvée et qui arrivent de ce fait souvent en retard et fatigués à l’école. ils n’ont même pas le temps de réviser les cours et ils vont toujours à l’école sans se laver les mains.
  • Problème de coût de vie
  • Problème de santé à cause du manque d’aménagement des puits existants. L’eau des puits n’est pas toujours saine et ce n’est pas rare de trouver des gens qui se douchent au dessus des puits.

 

La suite ! >

 

 

Afin de faciliter votre navigation sur notre site, nous utilisons des cookies. En visitant notre site, vous acceptez que nous en placions sur votre ordinateur. Pour plus d’informations, cliquez sur le lien politique de respect de la vie privée.

Fermer